LALALA NAPOLI I MUSIQUE NAPOLITAINE I THÉÂTRE-SÉNART

LALALA NAPOLI

WORLD

Musi
que

Naples, son club de football, ses pizzas, son Vésuve et… ses bals populaires ! Après plus de vingt ans à la tête de Bratsch, François Castiello a eu envie de goûter au soleil de ses origines et de monter l’orchestre de bal de ses rêves.

Lalala Napoli : deux accordéons, une flûte, un violon, une contrebasse, une batterie et une guitare électrique pour booster le tout. Au programme : un enchaînement irrésistible de tarentelles, d’hymnes napolitains et de relectures fantasmées du genre, agrémentées de mélodies balkaniques et de virgules celtes. François Castiello et son orchestre nous transportent sur une petite place napolitaine. Il fait soudain très chaud, l’envie de danser monte le long des jambes et le besoin de tomber la chemise devient irrépressible.

Comme disait Yves Duteil : Si vous aimez ma danse, danse, si vous aimez mon pas, on pourra danser je pense, ense, aussi longtemps qu’on voudra.

Il n’y a plus de places en vente sur le site du Théâtre-Sénart, mais rendez-vous sur le site de l’Espace Prévert pour réserver les dernières places!

LA PRESSE EN PARLE

« Amour, soleil, liberté », clament sur leur premier disque (Amor, Sole, Liberta) le chanteur accordéoniste François Castiello (Bratsch) et ses nouveaux amis: ensemble, ils mènent ce bal napolitain jusqu’à la transe, avec une fièvre, une rage très rock’n’roll.
Anne Berthod, Télérama

À travers des classiques signés Renato Carsone ou Fabrizio De André et des compositions originales, le groupe réinvente l’héritage (flûtes celtes, guitare à reverb) avec enthousiasme et une part de la folie balkanique.
F-X.G, Libération

DISTRIBUTION

Avec
François Castiello accordéon, chant
Julien Cretin accordéon
Thomas Garnier flûte, guitare
Florent Hermet contrebasse
Nicolas Lopez violon
François Binoche batterie
Son Adrien Virat
Lumières Guillaume Tarnaud

HORS LES MURS