DOUBLE JEUX

DOUBLE JEUX

SPECTACLES / RENCONTRES / EXPOSITION /

Temps
Fort

Quoi de commun entre les retrouvailles chorégraphiques de Kaori Ito avec son père, l’improbable ballet israélo-palestinien du chorégraphe israélien Hillel Kogan, le couple sanguinaire des Ceausescu et les anti-héros Bouvard et Pécuchet ? Ces quatre duos sont autant de miroirs à double face que nous tendent le théâtre et la danse sur la condition humaine. Quatre mises en je(ux) à deux, c’est mieux !

LES ÉPOUX

les epoux

Souvenez-vous : le 25 décembre 1989, trois jours seulement après l’effondrement du régime communiste en Roumanie et au terme d’un procès tronqué, le couple Ceausescu est exécuté. Une fin d’opérette, à l’image du pouvoir qu’ils exerçaient de façon malheureusement bien réelle depuis plus de vingt ans. Le dramaturge David Lescot et la metteuse en scène Anne-Laure Liégeois s’emparent de la grande Histoire – celle d’un pays et d’une époque – et de la petite histoire – celle d’un couple de tyrans, pour créer un spectacle tour à tour terrifiant et drolatique. Une comédie noire et une fresque historique jouée par deux comédiens à la fois féroces et époustouflants.



WE LOVE ARABS

welovearabs

Danser avec humour le conflit israëlo-palestinien ? Et pourquoi pas se qualifier pour The Voice en évoquant la mécanique quantique pendant que vous y êtes… We Love arabs est un tour de force d’intelligence et d’inventivité imaginé par Hillel Kogan. Avec Adi Boutrous comme compagnon de jeu, il crée un improbable duo de danseurs que leurs origines sont censées opposer. Les deux danseurs réinventent l’art engagé avec une arme aussi vieille que le monde : l’humour sans limites.


JE DANSE PARCE QUE JE ME MÉFIE DES MOTS

welovearabs

Un père et sa fille peuvent-ils se parler d’amour, de transmission, de création, de disparition ? Peut-on rencontrer son propre père ? Plus de quinze ans après avoir quitté le Japon, Kaori Ito invite son père, sculpteur, à une danse bouleversante. Au Japon, on ne pose pas de questions à son père, mais Kaori Ito est sur scène et sur scène on peut en poser. Au Japon, on se méfie des mots, alors Kaori et Hiroshi Ito dansent. Probablement le pas de deux le plus émouvant du répertoire contemporain.



BOUVARD ET PÉCUCHET

bouvaretpecuchet

Par une chaude journée d’été, à Paris, deux hommes, Bouvard et Pécuchet, se rencontrent, discutent, se lient rapidement d’amitié et se passionnent pour les sujets les plus divers.
Agriculture, sciences, histoire, politique… En ce XIXe siècle du positivisme triomphant, les deux anti-héros veulent toucher à tout et vont élever la bêtise au rang du grand art. Hervé Briaux
et Patrick Pineau, qui sont tous deux à la fois metteurs en scène et comédiens, s’emparent du roman inachevé de Gustave Flaubert
pour nous en révéler toute l’intelligence et l’humour féroce. Bouvard et Pécuchet n’est pas seulement l’épopée de la bêtise et des idées reçues, mais un monument pince-sansrire qui se moque, avec autant de cruauté que de tendresse, de la vanité de nos existences.



PROGRAMMATION BIS

EXPOSITION : Père et fils

Qu’est-ce qui unit un père et un fils ? Le sang ? L’amour ? La transmission ? L’héritage ? Grégoire Korganow photographie des pères, de 30 à 80 ans, debout, torse nu, avec leur fils de quelques mois pour les plus jeunes ou entrés dans la cinquantaine pour les plus âgés. Ils sont proches, souvent peau contre peau. En regardant ces portraits, on recherche les ressemblances. On scrute les traits du visage, on compare les gestes, les attitudes. On imagine une histoire. On tente de percer le mystère de la relation. La nudité des corps jette le trouble, brouille un peu les pistes.