LES SOMNAMBULES I À VOIR EN FAMILLE I THÉÂTRE-SÉNART

LES SOMNAMBULES

CIE LES OMBRES PORTÉES

Théâ
tre

Les somnambules, c’est l’histoire d’un vieux quartier tortueux et festif qu’on démolit pour construire à la place une ville nouvelle toute de béton armé, de grandes avenues et de ronds-points policés. Mais même les cadences les mieux réglées ne résistent pas à la petite musique de l’imprévu.

À la nuit tombée, les rêves des habitants se croisent et peuplent la cité de fantômes qui lui manquaient. Dans ce théâtre d’ombres et d’objets, l’héroine est une spectaculaire maquette d’architecte. De jeux de lumières en mouvements, de surprises en enchantements, elle s’anime comme un Meccano géant et raconte mieux qu’au cinéma ce qui fait l’âme ensorcelée des villes. La finesse délicate des marionnettes, le jazz tendre des musiciens, l’inventivité du dispositif célèbrent l’imagination des habitants dont les rêves s’entrecroisent, animent la cité et la métamorphosent en un lieu de tous les possibles.
Conception et réalisation Les Ombres portées
Manipulation et lumières Olivier Cueto, Erol
Gülgönen, Florence Kormann, Claire Van
Zande Musique et bruitages Séline Gülgönen
clarinettes, accordéon Cyril Ollivier
contrebasse, bugle

ET AUSSI LE 13 MAI AU THÉÂTRE DE L’AGORA, SCÈNE NATIONALE D’ÉVRY ET DE L’ESSONNE

LA PRESSE EN PARLE

Dans Les Somnambules, la compagnie Les Ombres Portées anime, dans une forme de quasi perfection, la maquette en carton blanc d’une ville idéale compacte et harmonieuse. Une maquette à faire rêver un architecte qui se métamorphose de tombée de la nuit à tombée de la nuit. Et ses lumières dévoilent les intimités et les récurrences de vie.
Le théâtre d’ombres et d’objets a rarement été porté à un tel point virtuose. Accompagné par une partition musicale jouée en live, à basse de clarinette base, accordéon, contrebasse et bruitages, la pièce propose une rêverie, une utopie urbaine totale avec ses échappées libres vers la lune et la mer. Vers l’infini. Les Somnambules développe une vraie poétique. LA REVUE DU SPECTACLE

DISTRIBUTION ET MENTIONS

Conception et réalisation Les ombres portées
Manipulation et lumières Olivier Cueto, Erol
Gülgönen, Florence Kormann, Claire Van
Musique et bruitages Séline Gülgönen (clarinettes, accordéon), Cyril Ollivier (contrebasse, bugle)
Régie lumière Nicolas Dalban-Moreynas
Régie son Corentin Vigot
Production Claire Van Zande
Diffusion Christelle Lechat
Remerciements pour la construction, avec l’aide de Damien Daufresne, Grégoire Martin, Eric Patin, Céline Schmitt ; pour la musique,
avec l’aide de Baptiste Bouquin, Léo Maurel ; et aussi merci à Laura Fouqueré, Evelyne Lohr, Elsa Vanzande

Soutiens Espace Périphérique, mairie de Paris – parc de La Villette / Festival Mondial des Théâtres de Marionnettes, Charleville-Mézières / Momix, Festival international jeune public, Kingersheim / Côté Cour, scène conventionnée jeune public, Franche-Comté / Théâtre de l’Agora, scène nationale Evry Essonne / La Ferme du Buisson, scène nationale de Marne-la-Vallée / Hostellerie de Pontempeyrat / Le Colombier des Arts, Plainoiseau / APEAI et la Maison des Enfants du Quercy, Le Bouyssou / La Nef – Manufacture d’utopies, Pantin / L’Usinotopie, Villemur-sur-Tarn / La Fonderie, Le Mans / Le Tas de Sable, Amiens / L’Hectare, Vendôme / Théâtre du Soleil, Paris / Premières Lignes 2014, L’Atelier à Spectacle, scène conventionnée de Dreux Ministère de la Culture et de la Communication – DRAC Île-de-France / Conseil Général de l’Essonne / Arcadi Île-de-France