L'HEURE OÙ NOUS… - PETER HANDKE - MLADEN MATERIC

L’HEURE OÙ NOUS NE SAVIONS RIEN L’UN DE L’AUTRE

PETER HANDKE / MLADEN MATERIC / THÉÂTRE TATTOO

Théâ
tre

Sur la scène, une petite place de quartier où se croisent les gens du voisinage et les passants, un lieu entre la vie privée et la sphère publique… C’est L’heure où nous ne savions rien l’un de l’autre, une pièce sans paroles de Peter Handke, écrite durant les mois précédant la naissance de sa fille, comme pour lui parler de ce monde dans lequel elle allait naître.

Le metteur en scène Mladen Materic et ses comédiens s’appuient sur le texte de Peter Handke pour nous raconter, à leur façon poétique et visuelle, un siècle de l’histoire de la Bosnie. Les journées, les saisons et les années passent sur cette place publique, au fil d’une mise en scène subtile mariant le jeu, la danse et la musique. Le souffle poétique du théâtre parcourt la scène et la salle, comme si Mladen Materic et sa troupe, le temps d’un spectacle, allégeaient le poids de la vie.


D’après Peter Handke Mise en scène et scénographie Mladen Materic
Scénographie Purkovic Macan Dragana Dramaturgie Slavko Milanovic
Collaborations artistiques Petar Bilbija, Vesna Bajcetic Lumières Bruno
Goubert Costumes Jelena Vidovic Avec les acteurs du Théâtre national de
République Serbe de Banja Luka Miljka Brdjanin Babic, Vladimir Djordjevic, Snezana Stikic, Bosko Djurdjevic, Anja Ilic, Aleksandar Stojkovic, Natasa Ivankovic, Boris Savija, Vedrana Mackovic Zubovic, Zlatan Vidovic, Ljubisa Savanovic, Sladjana Zrnic, Natasa Peric , Marina Pijetlovic, Ivan Perkovic, Rok Radisa, Slobodan Perisic, Zeljko Stepanovic, Andrija Purkovic

AVEC L’ÉTABLISSEMENT PUBLIC DU PARC ET DE LA GRANDE HALLE DE LA VILLETTE, PARIS

LA PRESSE EN PARLE

Toujours dans le sens de la vie, Mlateric saisit à la fois la petite et la grande histoire, celle du monde et celle des êtres, mêlant évènements politiques, sociaux et comportements privés et amoureux, faisant ainsi, jusque dans les décors, les costumes et les musiques, une peinture du moment. Les portraits des grands personnages maculant de cette histoire, Hitler Staline, Tito…, sont brandis. Les immeubles des années 60 succèdent aux bâtiment Bauhaus. Dans les années 2000, après la fin de la faucille et du marteau , l’heure est à une nouvelle décadence. La troupe danse la macarena et les téléphones portables sont rivés sur les oreilles. Maintenant, on ne pourra plus dire qu’on ne savait rien. Nicole Clodi, La Dépêche

Un passage dans l’histoire dans un forme intéressante, simple et marquante. Politika, Belgrade

Visuellement magnifique, riche de sens, avec des acteurs virtuoses, ce spectacle est une bijou.
Vecernje Novosti, Belgrade

DISTRIBUTION ET MENTIONS

D’après Peter Handke
Mise en scène et scénographie Mladen Materic
Scénographie Purkovic Macan Dragana
Dramaturgie Slavko Milanovic
Collaborations artistiques Petar Bilbija, Vesna Bajcetic
Lumières Bruno Goubert
Costumes Jelena Vidovic
Avec les acteurs du Théâtre national de République Serbe de Banja Luka Miljka Brdjanin Babic, Vladimir Djordjevic, Snezana Stikic, Bosko Djurdjevic, Anja Ilic, Aleksandar Stojkovic, Natasa Ivankovic, Boris Savija, Vedrana Mackovic Zubovic, Zlatan Vidovic, Ljubisa Savanovic, Sladjana Zrnic, Natasa Peric , Marina Pijetlovic, Ivan Perkovic, Rok Radisa, Slobodan Perisic, Zeljko Stepanovic, Andrija Purkovic

Production Théâtre National de République Serbe
Production déléguée Théâtre Tattoo / Théâtre Garonne, scène
européenne
Coproduction La Villette, Paris / Théâtre-Sénart Scène nationale
avec le soutien de L’Institut Français et de la Ville de Toulouse.

Première française au Théâtre Garonne, le 3 novembre 2016