TRÈS NOMBREUX, CHACUN SEUL - Théâtre-Sénart

TRÈS NOMBREUX, CHACUN SEUL

J-P. BODIN / A. BRISSON / J-L. HOURDIN / R. AUZET

Théâ
tre

Sur scène, l’acteur Jean-Pierre Bodin, amoureux des humanités simples, part à la rencontre de ceux qu’on n’appelle plus “ouvriers”, mais “opérateurs”. Croisant les paroles populaires ou journalistiques avec les propos du psychiatre Christophe Dejours, il offre un théâtre documentaire attentivement humain, digne et féroce. Il nous interroge sur ce qui amène certains d’entre nous à perdre la notion du vivre ensemble au travail et de l’estime de soi. Mais comme le dit si bien Christophe Dejours : “il n’y a pas de fatalité”. Le théâtre permet aussi de rester debout et de donner à entendre et à voir un chant joyeux contre ceux qui bafouent le vivant.

Autour du Spectacle

Quand la souffrance au travail n’est pas une fatalité !
À la suite du spectacle Très nombreux, chacun seul débattons avec Christophe Dejours, spécialiste de la souffrance au travail. À travers ses écrits, il propose des solutions pour une meilleure reconnaissance du travail et du travailleur.

EXTRAIT DE PRESSE

A partir de faits réels, Jean-Pierre Bodin a écrit, mis en scène et joue la dispersion individualiste voulue par les techniques nouvelles managériales des entreprises qui conduisent à un terrifiant meilleur des mondes. Une mise en scène légère et efficace. Jean-Luc Bertet, Le Journal du Dimanche

Pour ceux qui veulent mieux comprendre l’évolution du monde du travail et qui rêvent à un mieux social. Margaux Darblay, Culture-Tops

 

Le réalisateur Jean-Pierre Bodin met en scène son enquête sur un suicide à Chauvigny. Une pièce qui oscille entre autopsie d’un drame et rêve de noblesse ouvrière. Margaux Darblay, Culture-Tops

Le spectacle « Très nombreux, chacun seul », réalisé par Jean-Pierre Bodin, Alexandrine Brisson et Jean-Louis Hourdin, joué jusqu’au 10 janvier au théâtre du soleil, raconte l’état du monde du travail et lui dessine un autre visage. Il fait résonner les paroles du psychiatre Christophe Dejours. Depuis quarante ans, il s’emploie à faire reconnaître la souffrance au travail pour mieux la combattre. La Croix

DISTRIBUTION

Sur une idée de Jean-­Pierre Bodin et Alexandrine Brisson

Textes Simone Weil, Jean-­Pierre Bodin, Alexandrine Brisson, Christophe Dejours, Sonya Faure (Libération du 15 avril 2009)

Mise en scène Jean-­Louis Hourdin

Musique Thibault Walter

Images Alexandrine Brisson (chef opérateur Frédéric Mousson)

Travail chorégraphique Cécile Bon

Lumière Gérard Bonnaud

Costumes Alexandrine Brisson

Régie générale Hugues le Chevrel

Régie lumière Jérôme Mathieu

Régie son et images Bruno Michelet

Administration de production Conduite accompagnée / Christine Tournecuillert assistée de Liliane Péan, Elisabeth Lamy et Mina de Suremain

MENTIONS

Production déléguée La Mouline/Jean-­Pierre Bodin

Coproduction Act-­Opus/Compagnie Roland Auzet, GRAT/Jean-­Louis Hourdin, la Ville de Chauvigny et la Mégisserie/Saint Junien. Avec l’aide du Ministère de la Culture/DRAC Poitou Charentes, l’aide à la diffusion du Conseil Régional Poitou-­Charentes et l’aide du Conseil Général des Deux-­Sèvres

Avec le soutien du Théâtre Dijon Bourgogne, de la Société d’archéologie et du Musée d’histoire et d’archéologie de Chauvigny. La résidence à Chauvigny a reçu le soutien du Ministère de la Culture/DRAC Poitou-Charentes dans le cadre de la mission Culture pour chacun et du Conseil Régional Poitou-­Charentes dans le cadre de l’aide à la création et à la diffusion en région. Remerciements à l’usine Deshoulières de Chauvigny, la chorale Les voix d’Harcourt, la Mégisserie Colombier, les Feutres Depland de Saint Junien, la Société des jardins ouvriers des vertus à Aubervilliers, les jardins ouvriers de Sommières, le groupement culturel de Pamproux, le Théâtre Artistic Athévains (pour les tournages vidéo) ainsi qu’à Concept vidéo, la compagnie La Sibylle et le Théâtre de la tentative (pour le prêt de matériel). La Mouline est conventionnée par le Ministère de la Culture/DRAC Poitou Charentes et le Conseil Régional de Poitou-­Charentes.