ELOQU’EN SCÈNE

Projet d’éducation artistique et culturelle

Actions
cultu.

Eloqu’en scène est un projet d’éducation artistique et culturelle porté par le Théâtre-Sénart en partenariat avec cinq lycées professionnels d’Essonne et de Seine-et-Marne, financé par la région Ile-de-France dans le cadre de la Convention régionale d’éducation artistique et culturelle (CREAC).

Au total, 87 lycéens professionnels ont participé au premier volet de ce partenariat triennal autour du thème de l’éloquence. De décembre à avril, accompagnés par treize artistes, comédiens, danseurs, auteurs, philosophe, vidéastes, les élèves ont pu goûter à des expériences et des pratiques artistiques tout à fait inédites pour la grande majorité d’entre eux. Ils ont saisi avec créativité, avec souvent une bonne dose de malice et une énergie toute contagieuse, l’opportunité qui leur était offerte avec ce projet particulier de découvrir l’art oratoire ; ils ont pris la parole, ils ont pris leur place. Lundi 15 avril, découvrez sur scène le fruit de leur parcours à la découverte de l’éloquence.

Direction artistique
Sébastien Nivault

ATELIERS THÉÂTRE
Anne Thunin, Jean-Philippe Azema, Raphaël Poli, Sébastien Nivault

ATELIERS DANSE
Anusha Emerit, Martin Grandperret

ATELIERS ÉCRITURE
Rodolphe Blanchet

ATELIERS THÉÂTRE-FORUM
Greg Ruggeri, Bastien Carpentier, Romain Bernard

CONFÉRENCES PHILOSOPHE
Franck Sénaud

RÉALISATION VIDÉO
Yannis Nivault

 

 

Avec les lycées :

  • Robert Doisneau (Corbeil-Essonnes),
  • Antonin Carême (Savigny-le-Temple),
  • Jacques Prévert (Combs-la-Ville),
  • Léonard de Vinci (Melun),
  • Nadar (Draveil),

Avec le soutien de la Région Ile-de-France

NOTE D'INTENTION

« Monsieur, à quoi ça va me servir de parler ? » m’a dit un élève d’un lycée professionnel lors de la présentation du projet Eloqu’en scène. Question sèche. Déroutante. Cela semble pourtant si évident : s’exprimer avec aisance, savoir écouter l’autre, affiner des idées, les partager, construire ensemble. Mais à entendre les lycéens, ce n’est pas si simple : « L’art oratoire, non, ça ne me concerne pas, je suis en pro, moi…Le théâtre, non, j’ai peur quand on me regarde…La danse ? Il faut mettre un tutu ? L’écriture, mais je n’ai rien à dire… » Autant de réflexions, mêlées d’auto censure et de franchise déconcertante, que nous avons pu entendre de la part des jeunes élèves des lycées professionnels au début du projet.

Eloqu’en scène est un projet artistique et de mission culturelle, en partenariat avec le Théâtre Sénart, à destination des élèves des lycées professionnels, proposé à cinq établissement et qui a touché près de 80 élèves de décembre à avril. Treize artistes, comédiens, danseurs, auteurs, philosophe, vidéastes ont sillonné le territoire à la rencontre des lycéens. Les élèves ont goûté à des expériences et des pratiques artistiques tout à fait inédites pour la grande majorité.

Tout au long des ateliers et des rencontres avec les artistes, les élèves de ces lycées professionnels ont fait preuve de courage car ils ont dépassé leurs peurs et leurs inhibitions du début, ils ont joué le jeu. Ils ont saisi avec créativité, avec souvent une bonne dose de malice et une énergie toute contagieuse, l’opportunité qui leur était offerte avec ce projet particulier de découvrir l’art oratoire, ils ont pris la parole, ils ont pris leur place.

Ce soir, pour cette restitution, ceux que vous verrez sur scène traverseront le théâtre avec trac, certes, mais avec le désir d’être vu, de se faire entendre. Même sans tutu. Parce que parler, avant même de délivrer un message, c’est dire qui l’on est. Parce qu’ils ont des choses à dire, à vous dire. A leur façon. Avec élégance. Avec éloquence.

Les rencontres riches et surprenantes entre les élèves et les artistes ont été filmé en grande partie au cours des ateliers. Ce film documentaire, dans sa première mouture, sera projeté également ce soir. Un film qui retrace les visages de cette aventure artistique et humaine.

« J’ai envie de débattre avec le premier que je croise » nous a dit un élève à la sortie d’un atelier… Bienvenue chez les pros du grand débat.

 

Sébastien Nivault

RECEVOIR LA NEWSLETTER

Valider