LE CARNAVAL DES ANIMAUX

CAMILLE SAINT-SAËNS / LES SIÈCLES

Musi
que

Venez écouter rugir le lion et caqueter les poules dans cette ménagerie où seuls les canards sont absents !
Fables et fresques musicales sont au cœur de cette relecture du célébrissime Carnaval des animaux proposé par les Siècles. Avec le concours du formidable illustrateur Grégoire Pont qui dessine en direct sur la musique, les artistes nous content cette fable universelle remplie d’humour. Camille Saint-Saëns composa en effet son œuvre pour le Carnaval de Paris, à l’occasion de Mardi Gras. La création se limitait alors à des séances privées, notamment chez le violoncelliste Charles Joseph Lebouc – ça ne s’invente pas. Doté d’un véritable sens de l’humour, Camille Saint-Saëns n’hésite pas dans ce pastiche musical à railler des musiciens célèbres de l’époque. Cette « fantaisie zoologique », où se côtoient le lion, les poules et les coqs, la tortue et l’éléphant et le majestueux cygne est un chef-d’œuvre populaire et incontournable pour petits et grands.

LA PRESSE EN PARLE

Comme à chaque fois, s’ajoute un enthousiasme, une ferveur, une conviction collective, qui emportent tout. CONCERTCLASSIC

DISTRIBUTION ET MENTIONS

D’après Le Carnaval des Animaux de Camille Saint-Saëns
Chef d’orchestre François-Xavier Roth
Orchestre Les Siècles
Avec Laëtitia Ringeval, Caroline Florenville  violon, Marie Kuchinski alto, Jennifer Hardy violoncelle, Antoine Sobczak contrebasse, Marion Ralincourt flûte, Jérôme Schmitt clarinette, Jean Sugitani, Michael Ertzcheid piano llustrateur en direct Grégoire Pont

L’orchestre est partenaire de la Jeune Symphonie de l’Aisne, du Jeune Orchestre Européen Hector Berlioz et de DEMOS (Dispositif d’Education Musicale et Orchestrale à vocation Sociale) en Picardie et en Île-de-France. L’orchestre est aussi à l’origine du projet « Musique à l’hôpital » proposé dans le service d’hémato-oncologie pédiatrique à l’hôpital Trousseau à Paris et à l’hôpital de Beauvais et d’une résidence pédagogique à La Petite Bibliothèque Ronde de Clamart.

RECEVOIR LA NEWSLETTER

Valider