L’HISTOIRE PROBABLE DE LA MUSIQUE ÉLECTRONIQUE

PAR LE GRAMI

Musi
que

La scène ressemble à un laboratoire un peu foutraque, débordant de drôles de machines : magnétophones, synthétiseurs analogiques, séquenceurs, câbles entremêlés et tables lumineuses…

Trois messieurs en blouse blanche entrent en scène avec l’assurance des scientifiques. Ils forment le Groupe de Recherche et d’Analyse de la Musique et des Instruments et s’apprêtent à nous conter l’histoire probable de la musique électronique.

Une histoire qui démarre au début du XXsiècle, lorsque l’électricité et l’enregistrement ouvrent un territoire inconnu à la musique et aux musiciens. Aujourd’hui, la manipulation du son digitalisé ne connaît plus de limites. Une conférence-concert interactive pendant laquelle trois musiciens chercheurs nous invitent à disséquer le son comme on opère à coeur ouvert. La passion communicative du GRAMI donne envie de devenir Daft Punk comme Urgences donnait envie de devenir George Clooney.

 

DISTRIBUTION ET MENTIONS

De et avec Matthias Kristalsson, Daniel Gosselin et Gustav Maertens
Luminaires Pierrick Corbaz
Architecture d’intérieur Adèle Ogier
Réalisations électroniques Julien Vadet
Documentation Guillaume Medioni
Graphisme Fred Fivaz
Laborantines Raphaëlle Rabillon et Agathe Fontaine

Production 1 montreur d’ours.

Coproductions Théâtre-Sénart – Scène Nationale, Culture Commune – Scène Nationale du Bassin Minier du Pas-de-Calais, Le Théâtre-Durance – Château-Arnoux, Le Brise-Glace – SMAC d’Annecy, L’Astrolabe – SMAC d’Orléans. Avec le soutien du CNV, de la région Auvergne-Rhône-Alpes, de l’ADAMI et de la SPEDIDAM.

Photo © 1 montreur d’ours

RECEVOIR LA NEWSLETTER

Valider