ORCHESTRE NATIONAL D’ÎLE-DE-FRANCE

LA SACRE DU PRINTEMPS
CLASSIQUE

Musi
que

Comment rendre compte en musique de la déflagration ressentie à la création du Sacre du Printemps en 1913 ? C’est à ce défi que se frotte l’Orchestre national d’Île-de-France dirigé par son fougueux chef Enrique Mazzola et accompagné du rarissime pianola de Rex Lawson. Imaginez le tsunami d’émotions incontrôlables ressenties à l’écoute de cette partition conçue comme un hymne aux forces ancestrales de l’âme humaine. Imaginez mais surtout venez écouter cette musique créative et excitante. Deux pièces de Darius Milhaud et Franz Schubert complèteront ce beau programme.

CODE PROMO : TARIF-DERNIERES-MINUTES

PROGRAMME

Franz Schubert Rosamunde, ouverture (9’)
Darius Milhaud La Bien-Aimée Re-création mondiale
Igor Stravinski Le Sacre du printemps (33’)

L'ORCHESTRE NATIONAL D'ÎLE-DE-FRANCE

Un grand orchestre symphonique au cœur de l’Île-de-France

L’Orchestre national d’Île-de-France est créé en 1974 à l’initiative de Marcel Landowski qui en deviendra président d’honneur fondateur. Il est financé par le Conseil régional d’Île-de-France et le ministère de la Culture. Sa mission principale est de diffuser l’art symphonique sur l’ensemble du territoire régional et tout particulièrement auprès de nouveaux publics.

 

L’orchestre compte parmi les formations nationales les plus dynamiques et figure au top 10 des orchestres les plus engagés au monde du fameux mensuel Gramophone. L’Orchestre est également « orchestre associé » à la Philharmonie de Paris depuis janvier 2015.

 

Toutes les merveilles du grand répertoire classique à la portée des franciliens

Composé de quatre-vingt-quinze musiciens permanents, l’Orchestre donne chaque saison une centaine de concerts, offrant ainsi aux franciliens une grande variété de programmes sur trois siècles de musique, du grand symphonique à la musique contemporaine, du baroque aux diverses musiques de notre temps. L’orchestre innove également et a créé, depuis une quinzaine d’années, une centaine de pièces contemporaines, un festival, Île de découvertes et un concours de composition, Île de créations, dont la troisième édition aura lieu en 2015.

 

Enrique Mazzola, directeur musical

En septembre 2012, Enrique Mazzola est nommé directeur musical, succédant à Yoel Levi qui avait considérablement renforcé l’exigence de qualité et la cohésion musicale de l’Orchestre. L’arrivée de ce nouveau chef dynamique et novateur apporte de nouvelles ambitions artistiques pour la formation..

 

Une action culturelle riche et engagée

L’action culturelle est à l’orchestre un véritable laboratoire qui développe des actions éducatives ambitieuses : ateliers, rendez-vous avec les artistes, concerts éducatifs et spectacles musicaux.

 

Ces actions visent à donner le goût et la connaissance du répertoire symphonique au plus grand nombre, tout en favorisant les rencontres avec les musiciens et la découverte du spectacle vivant.

 

L’Orchestre produit de nombreux spectacles jeune public : L’Enfant et les sortilèges, Zazie, Céleste ma planète

 

La première fois que je suis née, paru en livre-CD chez Gallimard Jeunesse, a remporté le Grand Prix du livre-CD jeune public et le coup de cœur de l’Académie Charles Cros 2012. Au printemps 2013, c’est Le Ré-si-do-ré du prince de Motordu de Pef et Marc-Olivier Dupin qui a lui aussi reçu le coup de cœur de l’Académie.

ENRIQUE MAZZOLA

D’origine italienne, Enrique Mazzola fait partie des artistes les plus dynamiques de sa génération.

 

Interprète recherché du bel canto, spécialiste de la période classique et du début du romantisme, il est directeur musical de l’Orchestre national d’Île-de-France depuis le début de la saison 2012-2013.

 

Parmi les temps forts de ces dernières saisons, citons ses débuts à la tête du Royal Scottish National Orchestra, du Scottish Chamber Orchestra, du Northern Sinfonia, du London Philharmonic, de l’Orchestra of the Age of Enlightenment, de l’Orchestre symphonique de la Radio suédoise, du Wiener Symphoniker au Musikverein, des, philharmonies de Oslo, Taipei, Prague et du New Japan Philharmonic.

 

À l’opéra, il a dirigé ces dernières saisons Le Barbier de Séville, Le Vaisseau fantôme et Falstaff au Deutsche Oper de Berlin, La Sonnambula au Théâtre du Bolchoï, Cenerentola, L’Elisir d’amore et Don Pasquale au Festival de Glyndebourne. L’Italienne à Alger au Mai Musical Florentin, Don Giovanni à Tokyo, Macbeth à l’Opéra du Rhin, Don Pasquale au Théâtre des Champs-Élysées et à la Scala de Milan.

 

Habitué des grands festivals européens, il a notamment dirigé un mémorable Falstaff au Festival d’Aix-en-Provence. Entre 1999 et 2003, il a été directeur musical et artistique du Festival de Montepulciano, où il a conduit des nombreux concerts symphoniques et des productions d’opéras. Il dirigera au Festival de Radio-France et Montpellier 2014.

 

Également interprète accompli du répertoire contemporain, il a créé de nombreuses œuvres avec l’Orchestre national d’Île-de-France. On lui doit entre-autres les créations de Il Processo de Colla à La Scala, Il re nudo de Luca Lombardi à Rome, Medusa d’Arnaldo De Felice à l’Opéra de Munich, Isabella d’Azio Corghi au Festival Rossini.

 

Ses projets comprennent une première invitation du Metropolitan de New York pour L’Elixir d’amour, de l’Opéra de Zurich (Don Pasquale), de l’Opéra d’Oslo (Le Barbier de Séville), des Chorégies d’Orange, du Northern Sinfonia, son retour au Festival de Glyndebourne, au Théâtre du Bolchoï, au Deutsche Oper de Berlin, ainsi que des concerts à la tête des orchestres philharmoniques de Londres, Bruxelles, Prague et du Wiener Symphoniker.

DISTRIBUTION

Direction Enrique Mazzola
Pianola Rex Lawson
Avec les musiciens de l’Orchestre national d’Île-de-France

MENTIONS

Production Orchestre national d’Île-de-France

RECEVOIR LA NEWSLETTER

Valider