CAUSER D’AMOUR

YANNICK JAULIN / CIE LE BEAU MONDE ?

Théâ
tre

L’amour… vache ou non.
Yannick Jaulin est avant tout un homme de scène, fait pour être sur la scène, tout entier, généreux et exigeant à la fois. Tarabusté par des questions faussement anodines, notre poitevin national n’hésite pas, avec une verve qui lui est propre, à s’interroger sur ses racines, ses doutes, ses certitudes, son humanité. Dans le second volet de son diptyque sur la langue – avec Ma langue maternelle va mourir… – il est question d’amour ! Amour des mots, amour des langues, amour des histoires qui nous constituent, des hasards lumineux… Cette nouvelle création est le fruit de ses rencontres et de ses nombreuses histoires collectées sur les chemins. Histoires de vétérinaires, de fabricants de caillebottes, de Barbe bleue et autres princes de l’amour. Sur le plateau, la langue chantée, incantatoire et poétique du conteur sera sublimée par le duo à cordes de Morgane Houdemont et Joachim Florent. Un voyage prétexte à se faire artisan et amoureux de la langue.

Anne, fidèle spectatrice de Yannick Jaulin témoigne :

 

« Ma Langue Maternelle Va Mourir et J’ai du mal à vous Parler d’Amour… Ce spectacle de Yannick Jaulin, je suis allée le voir quatre fois et voilà pourquoi…
J’aime entendre la musique des mots de son patois d’enfance parce que j’y reconnais le mien, enfin quasiment : le mien, c’est le patois Maraîchin au nord-ouest de la Vendée.
Ce sont mes parents, surtout ma Mère, qui le parlaient, avec la famille, avec les voisins, avec les visiteurs lorsque nous revenions en Vendée pour les vacances. Je dois avouer que je n’ai retenu de ce patois Maraîchin que quelques mots, quelques expressions… Mais ces mots, ces expressions, je les garde comme un trésor. Quand on est enfant, souvent, on ne se rend pas compte des trésors qui sont là, à portée d’oreilles…

Écouter Yannick Jaulin parler de son patois, l’écouter parler patois me donne l’espoir joyeux de reconstituer le fil, le lien entre les mots et les expressions qui sont au fond de moi… et l’espoir de transmettre à mes enfants ce trésor reconstitué. En janvier, je retournerai écouter Yannick Jaulin pour la suite de ce diptyque Causer d’Amour… et je sais déjà le plaisir qui m’attend : le plaisir des mots, le plaisir des histoires qui grâce à Yannick Jaulin vont redonner vie aux hommes et aux femmes qu’il a croisés ou accompagnés… »

A défaut d’être un romantique, Yannick Jaulin se livre sans fausse manière ni amertume, et nous séduit une fois de plus avec une verve éclatante et un humour décidément infaillible. TÉLÉRAMA

« L’amour a des vertus extraordinaires ». Interview de Yannik Jaulin à lire dans la République de Seine-et-Marne (propos recueillis par Vanessa Relouzat). Lire l’article

ET AUTOUR DU SPECTACLE RENCONTRES, DÉBATS...

DISTRIBUTION ET MENTIONS

De et par Yannick Jaulin
Accompagnement musical et composition Morgane Houdemont et  Joachim Florent
Mise en scène Philippe Delaigue
Collaboration artistique à l’écriture Valérie Puech
Scénographie Alain Burkarth
Constructeur Vincent Gadras

Lumières Guillaume Suzenet, Fabrice Vetault
Son Fabien Girard, Jean- Bertrand André
Régie Laurent Jaulin

Production Le Beau Monde ? Compagnie Yannick Jaulin
Coproduction Le Train Théâtre, Portes-lès-Valence ; Théatre-Sénart, Scène nationale ; Gallia Théâtre, Scène conventionnée de Saintes ; Théâtre Le Strapontin, scène des Arts de la Parole, Pont-Scorff ; CPPC – Théâtre de L’Aire Libre, Saint-Jacques de la Lande ; Parc Naturel Régional des Landes de Gascogne, Astérios Spectacles.
En partenariat avec le Palais Idéal du Facteur Cheval. Avec le soutien de l’OARA-Nouvelle-Aquitaine

Vous pourriez également être intéressé(e) par

RECEVOIR LA NEWSLETTER

Valider