CENTAURES, QUAND NOUS ETIONS ENFANTS

FABRICE MELQUIOT / THÉATRE DU CENTAURE

Théâ
tre

Quand 1+1 = 1 selon Fabrice Melquiot. Et si le centaure, figure mythologique, moitié homme moitié cheval, existait vraiment ? Dans ce spectacle, les cavaliers Camille et Manolo nous en persuadent. Ils partagent sur scène leur histoire, celle de leur enfance, de leur rencontre, de leur passion commune pour les chevaux. Ils nous convainquent que la «bête» n’en est pas une, mais qu’elle fait partie de nous. Sur le plateau apparaissent Camille-Gaïa et Manolo-Indra, deux créatures de théâtre captées dans une proximité rare, pour habiter un texte écrit sur mesure par Fabrice Melquiot. S’engage alors une chevauchée gracieuse dans un corps-à-corps homme-animal. La magie opère entre ces deux créatures légendaires. Le dispositif scénique avec vidéos et photographies projetées sert d’écrin à cette connivence de tous les instants. Contempler l’histoire de Camille et Manolo, c’est un peu revenir à sa propre origine et se questionner sur nos convictions et croyances. Un conte amoureux, où l’on se prend à rêver, quel que soit son âge.

LA PRESSE EN PARLE !

Un exercice de style pour virtuoses qui offre au public de sentir toute la puissance des étalons et l’amour des deux artistes cavaliers pour leur double cheval. FRANCE 3

On en prend plein les yeux ! Comme au cirque. Mais en mieux. Le cheval ne fait pas le show. Il joue. Comme un acteur dans cette pièce intime. Parce qu’elle retrace l’histoire touchante de Camille et Manolo. Parce qu’elle expose la complicité entre ces artistes et leurs animaux. NICE MATIN

Une création superbe d’intensité, d’élégance et de poésie. Un spectacle virevoltant. LA TRIBUNE DE GENÈVE

Si l’homme murmure à l’oreille de son cheval, celui-ci semble lui répondre de même, dans une étreinte d’une rare proximité. Superbe ! LA TRIBUNE DE GENÈVE

 

Cette troupe équestre propose ainsi un spectacle qui en met plein les yeux. Deux centaures évoluent ainsi sur scène, avec leur fille, racontant une histoire pleine de magie et de mystère, superbement traduite sur scène avec comme la sensation d’avoir en face de soi de vrais centaures, plus réels que légendaires. Un bel hymne au cheval mais surtout à l’amour. VAR MATIN

DISTRIBUTION

Texte et mise en scène Fabrice Melquiot

Chorégraphie équestre Camille&Manolo

Musique Nicolas Lespagnol-Rizzi

Photographie Martin Dutasta

Lumières Jean-Marc Serre

Avec Camille & Manolo, Indra & Gaïa

Production déléguée Théâtre Gymnase- Bernardines

Coproduction Théâtre AmStramGram,Genève| Théâtredu Centaure, Marseille| Théâtre national de Nice, ExtraPôle