Théâtre-Sénart, Scène nationale

L'EFFET SCÈNES 2019

LE FESTIVAL DES SCÈNES NATIONALES

CIRQUE PLUME - LA DERNIÈRE SAISON

BERNARD KUDLAK / BENOÎT SCHICK

JESSICA AND ME

CRISTIANA MORGANTI

LECTURE-BRUNCH

PATRICK PINEAU

EXPO CHIOS

SIMONE CASETTA

ATELIER DES 200

UNE INCROYABLE AVENTURE ARTISTIQUE ET HUMAINE !

ON S'OCCUPE DE VOTRE ENFANT

PENDANT CERTAINES REPRÉSENTATIONS

DÉCOUVREZ LA SAISON EN UN CLIP !

article

Actions
cultu.

article

Temps
Fort

article

Arts de
la piste

article

PROG.
BIS

News

Triste nouvelle. Le Roi Merlin s’en est allé. Nous avions eu la grande chance de produire l’adaptation du Neveu de Wittgenstein de Thomas Bernhard mis en scène par Bernard Levy en 2007.
Quel bonheur à côtoyer et accompagner cet immense comédien, l’un des vrais grands “diseurs” contemporains. Respect au Roi Merlin… Voici ce qu’écrivait le journaliste Jean-Pierre Thibaudat après avoir vu la pièce :

 

[…] Que tous les élèves de cours d’art dramatique de France sèchent immédiatement leurs cours et aillent acheter un billet pour entendre et voir ça. Ils n’ont jamais vu et entendu une telle hauteur de jeu qui magnifie chaque phrase de Bernhard en en exprimant tout le suc qu’elle recèle, ils ne verront jamais plus un acteur aussi incandescent -c’est à dire affable un instant et terrible le suivant, mourant et sans cesse renaissant, homme, femme et enfant à la fois et cependant merveilleusement simple, tendre, désarmant. Plus tard ils se diront avoir eu de la chance d’avoir vécu à l’époque où vivait Serge Merlin, comme d’autres ont eu la chance de voir sur une scène Talma, Sarah Bernhard, Mouney Sully, Rachel ou la Duse. Au Japon, Merlin serait un trésor national vivant.» […]
(Extrait de l’article de Jean-Pierre Thibaudat (Rue89) – 2007  – Le Neveu de de Wittgenstein). 
Voir toutes les news

SUR NOS RÉSEAUX

RECEVOIR LA NEWSLETTER

Valider