L’ENLÈVEMENT AU SÉRAIL

MOZART / LE CONCERT DE LA LOGE / JULIEN CHAUVIN / CHRISTOPHE RULHES / LA CO[OPÉRA]TIVE

Musi
que

« Je suis enchanté de cet opéra, je dois l’avouer. » Mozart
Dans un palais, Constance et Blondine se révoltent contre ces hommes transis d’amour et de haine, à la fois mielleux et goujats. L’Enlèvement au sérail est une œuvre métisse. La musique y est certes occidentale mais on peut y entendre des citations d’un Orient «à la turque ». Comme toujours chez Mozart, se déploie aussi une psychologie des relations qui met en exergue la fidélité, le pardon, l’adversité et la reconnaissance. Le metteur en scène Christophe Rulhes nous en livre ici une vision résolument contemporaine. Sur le plateau, un dispositif d’images, fragmenté et modulable, nous permet de sentir les éléments, les vagues et les embruns, le sable et les dunes, les jardins et les villes. La direction de Julien Chauvin magnifie le geste vocal et permet au public de faire son propre voyage. Interprété par l’Orchestre Le concert de la loge et six chanteurs et chanteuses, cet opéra populaire vous emmène aux frontières de l’Europe.

DISTRIBUTION ET MENTIONS

Mise en scène Christophe Rulhes
Direction Julien Chauvin
Orchestre Le Concert de la Loge
Collaboration artistique Julien Cassier
Costumes Céline Sathal
Lumières Adèle Grepinet
Son Pedro Theuriet
Vidéo Ludovic Burczykowski
Chef de choeur Anthony Lo Papa
Avec Camille Tresmontant, Sophie Desmars, Jeanne Crousaud, Joseph Kauzman, Nathanaël Tavernier et Haris Haka Resic et les élèves-chanteurs du réseau des conservatoires à rayonnement départemental Centre-Essonne

 

Production la co[opéra]tive Les 2 Scènes, scène nationale de Besançon Le Théâtre Impérial de Compiègne, scène nationale de l’Oise en préfiguration Le Bateau Feu, scène nationale Dunkerque Le Théâtre de Cornouaille, scène nationale de Quimper.
Coproduction Le GdRA | En collaboration avec Le Concert de la Loge.

RECEVOIR LA NEWSLETTER

Valider